Journal d’une future maman – Victoria et son désir de fécondité

1er mars

J’oscille entre mon désir de fécondité et de stérilité. C’est la semaine de relâche et je ne suis pas certaine de pouvoir être une bonne mère. Je vois les activités organisées par la ville qui sont annoncées un peu partout et l’invasion de poussettes sur les trottoirs auxquelles des grands frères et des grandes sœurs accrochent leurs mains emmitouflées dans leurs mitaines. Je suis bien, toute seule dans ma voiture, à espionner les mamans de la ville.

17 mars

Mon homme, Olivier, refuse de boire un coup avec ses amis pour la St-Patrick. Il se prépare à changer ses minutions à blanc par des missiles à bébé. Je suis perplexe et confuse. J’éclate de rire et je me fais couler un bain.

Dans le bain, mon cerveau est en ébullition. Peut-être que l’eau est un peu trop chaude mais j’ai besoin de détendre tous mes muscles. Olivier vient me rejoindre dans la salle de bain et ajoute à l’eau chaude quelques gouttes de lavande et une cuillère à thé d’huile d’amandes douce. Il me fait un massage de pieds extraordinaire et me dit : « J’ai tellement hâte d’apprendre que tu es enceinte, Victoria, et que je puisse prendre soin de toi et de ta bedaine et de voir tes seins grossir ». Haaa !

19 mars

J’ai mes règles et je pleure. J’ai peur de m’ennuyer de moi et de ma solitude ventrale. Mais comme les boites de petits ballons « sans latex » sont encore pleines, il me reste quand même un bout de temps, non ?

Cette entrée a été publiée dans Début de grossesse, Témoignages de futures mamans, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires